Communautés religieuses canadiennes

en mission ad gentes

Une Église bimillénaire missionnaire

Ad Gentes signifie « aux nations ». Il s’agit du décret sur l’activité missionnaire de l’Église catholique, promulgué par le Pape Paul VI, lors du IIe concile œcuménique du Vatican. Ce décret encourage les missionnaires à partir annoncer l’Évangile et à vivre avec les gens dans leur pays en s’imprégnant de leurs habitudes et de leur culture.

À l’heure de la mondialisation et des grands changements de société, tel le vieillissement de la population, plusieurs communautés religieuses du Québec prennent part encore aujourd’hui à la missio ad gentes.

En voici quelques-unes toujours à pied d’œuvre.

 

 Source de l’image: freresfranciscains.ca

Les Franciscains (O.F.M.)

La communauté des Franciscains est fondée en 1209 à Assise, en Italie, par saint *François d’Assise. On compte aujourd’hui près de 18 000 Franciscains dans le monde répartis sur les cinq continents.  En 1615, les Récollets, religieux de la famille franciscaine sont les premiers missionnaires à remonter le fleuve Saint-Laurent. *L’étape initiale de la fondation de l’Église canadienne s’accomplit au moment où ils s’établissent dans la ville de Québec. Les Récollets franciscains représentent donc la toute première communauté religieuse à oeuvrer sur le territoire québécois, ce qu’ils feront jusqu’en 1830. Lire la suite…

 Source de l’image: soeurs-mic.qc.ca

Les Missionnaires de l’Immaculée-Conception (M.I.C.)

La congrégation des Missionnaires de l’Immaculée-Conception est le premier institut missionnaire religieux canadien. Il a été fondé à Montréal en 1902 par Délia Tétreault, une Canadienne-française originaire de Marieville, du diocèse de Saint-Hyacinthe, au Québec. Délia Tétreault a mis en place au départ une école apostolique, soit un centre de formation missionnaire pour les jeunes filles qui souhaitaient répondre à l’appel missionnaire.  Lire la suite…

 

Source de l’image: jesuites.ca

Les Jésuites (S.J.)

L’ordre religieux de la Compagnie de Jésus est fondé à Paris en 1534 par *Saint Ignatius Loyola et est approuvé par l’Église en 1537. Le nom de jésuites signifie « ceux qui évoquent fréquemment le nom de Jésus ». La communauté compte aujourd’hui environ 17 000 membres, prêtres et frères, répartis à travers le monde. Les Jésuites sont une communauté dynamique présente partout au pays depuis 1611, précisément en Acadie, où quelques-uns sont arrivés comme missionnaires. En juin 1625, un premier groupe arrive au Québec. Lire la suite…

Source de l’image: smelaval.org

La Société des Missions-Étrangères du Québec (P.M.É.)

La *Société des Missions-Étrangères du Québec (SME) est une société missionnaire internationale formée de prêtres (membres perpétuels) et de laïcs (associés). Elle a été fondée le 2 février 1921 par les évêques de l’Église du Canada francophone pour contribuer à l’annonce de l’Évangile à toutes les nations. Les membres se dévouent essentiellement à l’oeuvre d’évangélisation des non-chrétiens. Lire la suite…

Source de l’image: Ville de Montréal

Les Missionnaires d’Afrique ou Pères Blancs (M.Afr.)

La Société des Missionnaires d’Afrique a été fondée en 1868, en Algérie, par Mgr Charles Lavigerie, archevêque d’Alger. Homme de foi et de décision, Monseigneur Lavigerie vouait une véritable passion pour Dieu et pour son prochain. Il était intuitif, doué d’un esprit visionnaire et d’un charisme reconnu de grand organisateur. Lire la suite…

Source de l’image: op-dma.com

Les Dominicaines missionnaires adoratrices (o.p.)

La mission des Dominicaines missionnaires adoratrices s’accomplit à la suite de saint Dominique en qui l’action apostolique jaillit de la surabondance de la contemplation. Elle consiste à transmettre l’Évangile, selon les besoins de l’Église et du monde. Lire la suite…

Source de l’image: Nidef-France

Les Soeurs missionnaires du Christ-Roi (m.c.r.)

Institut religieux fondé le 28 octobre 1928, à Gaspé au Québec, par sœur Frédérica Giroux (nom de religion : Mère Marie du Sacré-Coeur) et sa sœur, sœur Antoinette Giroux, avec la bénédiction de Monseigneur François Xavier Ross, premier évêque de Gaspé. La congrégation est de droit pontifical et exclusivement missionnaire. Depuis l’année 2000, elle œuvre également à Laval (précisément à Chomedey où se trouve la maison mère) et à Ottawa, Ontario. Elle s’étend aujourd’hui sur quatre continents, avec vingt-sept maisons à travers huit pays : au Japon,  en Haïti, lire la suite…

Les Soeurs missionnaires Notre-Dame des Anges (m.n.d.a.)

Congrégation missionnaire fondée en 1922, par Anne Marie Florina Gervais (mère Marie-du-Sacré-Coeur) et Chan Tsi Kwan (mère Marie-Gabriel) à Sherbrooke au Québec, Canada. Le premier noyau de la Congrégation des Soeurs missionnaires de Saint-Paul d’Orient, dont le nom fut changé par la suite pour Sœurs missionnaires de Notre-Dame des Anges, a pris naissance en 1919 à Lennoxville avec la bénédiction de Mgr Paul Larocque. Aujourd’hui, les Missionnaires de Notre-Dame des Anges lire la suite…

Source de l’image: soeursdesaintecroix.org

Les Soeurs de Sainte-Croix (c.s.c.)

Congrégation catholique, établie au Canada depuis 1847, dont la mission apostolique est essentiellement liée à l’éducation. Les Sœurs de Sainte-Croix, dont la maison mère se trouve toujours dans l’arrondissement Saint-Laurent à Montréal, sont aujourd’hui présentes et engagées dans les pays suivants : Canada, États-Unis, Bangladesh, Haïti, Mali, Burkina Faso, Pérou, Chili, Costa Rica et à Rome en Italie. La congrégation compte environ 2 000 sœurs, dont près de 750 œuvrent au Canada. Lire la suite…

Source de l’image: rsv.org

Les Religieux de Saint-Vincent de Paul (r.s.v.)

Les Religieux de Saint-Vincent-de-Paul forment une congrégation religieuse catholique de frères et pères instituée à Paris, le 3 mars 1845, par le vénérable Jean-Léon Le Prévost (10 août 1803 à Caudebec-en-Caux – 1874), accompagné par Clément Myionnet et Maurice Maignen pour l’évangélisation de milieux populaires. La Maison générale des Religieux de St-Vincent de Paul est située à Rome en Italie. À partir de 1884, la congrégation essaime au Canada,  Lire la suite…

Source de l’image: wikipedia.org

Les Salésiens de Don Bosco (S.D.B.)

Les Salésiens de Don Bosco sont une congrégation religieuse de prêtres et de frères fondée en 1859, à Turin en Italie, par saint Jean Bosco. Le fondateur a choisi ce nom en référence à saint François de Sales (évêque français proclamé docteur de l’Église, en 1877, et appelé « Docteur de l’amour »), reconnu pour sa bonté et sa douceur.  Approximativement au nombre de 15 000, les Salésiens de Don Bosco sont présents sur les cinq continents dans plus d’une centaine de pays. Lire la suite…

Source de l’image: cnd-m.org

La Congrégation de Notre-Dame

Les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame sont unies par la spiritualité de Marguerite Bourgeoys et solidaires dans leur volonté d’aller aux périphéries, au service des gens et de l’Église. Au nom de l’éducation libératrice, chacune offre ses dons particuliers en réponse aux besoins qu’elle perçoit autour d’elle et c’est en unissant leurs talents que les sœurs contribuent ensemble à la mission. Quel que soit leur âge ou leur état de santé, elles poursuivent la mission en action ou en prière et demeurent « en tenue de service ».  Lire la suite…

Source de l’image: voluntasdei.org

Institut Voluntas Dei (I.V. Dei)

Institut séculier de droit diocésain (depuis en 1965), fondé le 2 juillet 1958 à Trois-Rivières, Québec, par le Père Louis- Marie Parent, Oblat de Marie-Immaculée. Il est reconnu institut de droit pontifical le 12 juillet 1987 et relève de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique. L’institut Voluntas Dei est composé de prêtres incardinés à l’institut ou incardinés à un diocèse, de diacres permanents, de candidats au sacerdoce et au diaconat, d’hommes laïques et célibataires, de couples catholiques mariés sacramentellement et de personnes affiliées spirituellement.Lire la suite…

Source de l’image: ispx.org

Institut Séculier Pie X (I.S.P.X)

Fondé en 1939 à Manchester, NH (É.-U.), par le père Henri Roy, O.M.I., il est reconnu officiellement institut séculier de droit diocésain le 8 décembre 1959, à Québec. L’institut se définit comme une famille apostolique pour l’évangélisation du milieu populaire, composée de laïques consacrés, de prêtres et de couples associés, d’hommes et de femmes célibataires.  Lire la suite…

Source de l’image: www.ommi-is.org

Oblates Missionnaires de Marie Immaculée

L’institut connaît dès les premières années une croissance particulièrement rapide au Canada, mais aussi en d’autres pays. Des jeunes filles de tout milieu s’intéressent à la formule de l’institut pour sa spiritualité et parce qu’il leur est possible de continuer à vivre dans leur milieu. En 1968, on retrouve 155 Oblates canadiennes en 25 pays, pour un total de 1068 membres à travers le monde. Lire la suite… 

Source de l’image: www.famillemyriam.org

La Famille Myriam Beth’léhem (f.m.b.)

La Famille Myriam Beth’lehem, appelée aussi « la Famille Myriam », est une communauté nouvelle, catholique mixte, fondée le 13 janvier 1979 à Baie-Comeau sur la Côte-Nord du Québec, par soeur Jeanne Bizier. L’appel à la fois contemplatif et missionnaire de la Famille Myriam est né du Souffle de Vatican II avec l’engagement à répondre aux orientations du concile. Lire la suite…

Source de l’image:marie-jeunesse.org

La Famille Marie-Jeunesse (fmj)

Communauté nouvelle dans l’Église catholique et une famille spirituelle, fondée à Québec en 1982 par Réal Lavoie, ptre, qui était alors âgé de trente-trois ans et membre de l’institut séculier Voluntas Dei. La Famille Marie-Jeunesse est reconnue comme association publique de fidèles par le diocèse de Sherbrooke. Depuis 2009, une société de prêtres diocésain a aussi été constituée au sein de la communauté. Lire la suite… 

Source de l’image: www.soeursdelacharitestlouis.org

Soeurs de la Charité de Saint-Louis (S.C.S.L)

Congrégation internationale de vie religieuse apostolique et de droit pontifical, fondée en 1803, à Vannes en France, par Louise-Élisabeth de Lamoignon (mère Saint-Louis) pour l’éducation des petites filles pauvres. Elle mit sa congrégation sous le patronage du saint roi Louis IX, qui était un modèle de foi et qui se préoccupait des personnes victimes de la misère et de l’injustice. La congrégation comptait une cinquantaine de religieuses au décès de la fondatrice, le 4 mars 1825. Lire la suite…

Source de l’image:cmmmariannhill.org

Missionnaires de Mariannhill (cmm)

La congrégation des Missionnaires de Mariannhill a été fondée en 1882, en Afrique du Sud, par le trappiste autrichien Franz Pfanner. En 1882, il fonde « Maria-Ann-Hill » dans la colonie britannique de Natal, et érige un monastère dédié à la Vierge Marie et à sa mère, Sainte-Anne. D’où le nom de Mariannhill. Ce monastère devient abbaye, en 1885, et il en est le premier abbé. En peu de temps, l’abbaye prospère et des monastères sont fondés au Swaziland, au Lesotho, au Botswana. Certains membres de la communauté partent fonder d’autres communautés de Mariannhill aux quatre coins du globe. Lire la suite… 

Source de l’image:viateurs.ca

Clercs de Saint-Viateur (C.S.V)

Congrégation cléricale de droit pontifical fondée le 3 novembre 1831 en France, à Vourles près de Lyon, par le père Louis *Querbes (1793-1859), curé de cette paroisse. À ses débuts, la communauté des Viateurs est une association de catéchistes laïcs vouée à l’éducation chrétienne des enfants des paroisses isolées et pauvres. L’approbation pontificale donnée en 1838 crée la congrégation des Clercs de Saint-Viateur qui devient une communauté de frères et de pères engagée dans l’éducation chrétienne des garçons des campagnes et au ministère paroissial. Lire la suite…

Source de l’image:smrdc.net

Monfortains (S.M.M)

La communauté des Montfortains a été fondée en 1705, en France, par saint Louis-Marie Grignon de Montfort (1673-1716) et réunit prêtres et catéchistes. À l’origine, son nom est « Compagnie de Marie ». Après la mort du fondateur, deux groupes se développent dans la Compagnie de Marie dont celle des Pères montfortains, en 1716, à Saint-Laurent-sur-Sèvre, en France, lieu de sépulture de saint Louis-Marie Grignon de Montfort. En avril 2015, ils étaient 836 missionnaires (pères et frères) dans le monde. Ils sont présents dans plus d’une trentaine de pays sur les 5 continents. Lire la suite… 

Source de l’imageconsolata.qc.ca

Missionnaires de la consolata (I.M.C)

L’institut des Missionnaires de la Consolata a été fondé à Turin en 1901 par le bienheureux Joseph Allamano. L’objectif du fondateur visait une action d’évangélisation essentiellement missionnaire qui incluait la promotion des personnes et des sociétés. La congrégation des Missionnaires de la Consolata demeure aujourd’hui exclusivement missionnaire, catholique et internationale, consacrée à l’annonce de l’évangile et de son message de paix et d’espérance. Elle regroupe environ mille pères et frères. Son action est tournée vers la promotion des personnes, mais également vers le développement des peuples fragilisés. Lire la suite…

Source de l’image:spiritains.qc.ca

Spiritains (C.S.SP)

La congrégation du Saint-Esprit a été fondée en 1703 par *Claude Poullart des Places, à Paris, dans le but de former des prêtres. L’institut est refondé en 1848 avec l’adjonction de la société du Saint-Coeur de Marie fondée par le père François Libermann. La maison généralice se trouve à Rome et la maison mère historique à Paris. Les spiritains, appelés également missionnaires du Saint-Esprit, forment une congrégation cléricale missionnaire particulièrement développée en Afrique consacrée à l’évangélisation des pauvres et des opprimés à travers notamment des oeuvres d’éducation et des pastorales en paroisse. Lire la suite… 

Source de l’imagesoeurs-sscm.org

Soeurs Servantes du Saint-Coeur de Marie (S.S.C.M)

Les servantes du Saint Coeur de Marie est une congrégation religieuse féminine hospitalière et enseignante de droit pontifical. Elle a été fondée à Paris, le 19 mars 1860, par François-Jean-Baptiste Delaplace, de la congrégation du Saint-Esprit, avec l’aide de Mademoiselle Jeanne-Marie Moysan (mère Marie-du-Saint-Sacrement). La congrégation naît de leur prise de conscience de la misère qui règne dans les familles, et chez les jeunes de Paris, et de l’urgent besoin de leur venir en aide. L’institution est un sous-ordre de la Famille des Ordres spiritains. Lire la suite…

Source de l’image:sgm.qc.ca

Soeurs Grises (S.G.M)

La communauté des Soeurs de la Charité de Montréal, dites Soeurs Grises, a été fondée le 31 décembre 1737 à Montréal par *Marguerite d’Youville (1701-1771). La congrégation est née lorsque Marguerite d’Youville (Marguerite Dufrost de Lajemmerais), veuve de François Youville, choisit avec ses trois compagnes de l’époque de se consacrer entièrement aux personnes les plus démunies de la société. En 1747, elle relaie les Frères hospitaliers de Saint-Joseph de Montréal ou Frères Charon, qui avaient fondé un hôpital général en 1692, et s’installe dans le bâtiment construit pour eux, situé dans le Vieux-Montréal. Lire la suite… 

Source de l’imagesoeursdusacrecoeurdejesus.org

Soeurs Du Sacré-Coeur De Jésus

Congrégation enseignante et hospitalière de droit diocésain, puis de droit pontifical (depuis 1957). La congrégation a été fondée en 1816 par Angélique Le Sourd, à Saint-Jacut-les-Pins en France, pour un apostolat en milieu défavorisé. D’abord connue sous le nom de Soeurs de Saint-Jacut, la communauté prend le nom de Soeurs du Sacré-Coeur de Jésus en 1909. La Maison généralice se situe à Paris et la Maison-mère à Saint-Jacut-les-Pins. Lire la suite…

Source de l’image:misacor.ca

Missionnaires du Sacré-coeur (M.S.C)

Les Missionnaires du Sacré-Coeur de Jésus est une congrégation cléricale missionnaire et enseignante de droit pontifical. Elle a été fondée le 8 décembre 1854, à Issoudun en France, par Jules Chevalier, vicaire de l’église Saint-Cyr d’Issoudun. La raison d’être de la fondation consistait à répandre la dévotion au Sacré-Coeur de Jésus et faire connaître et aimer également Marie sous le titre de Notre-Dame du Sacré-Coeur. Aujourd’hui, la congrégation est internationale et compte un grand nombre de prêtres et frères à l’oeuvre sur les cinq continents. La maison généralice se situe à Rome.  Lire la suite… 

Source de l’imagefillesdejesus.org

Filles de Jésus (F.J)

Les Filles de Jésus sont une congrégation religieuse féminine de droit pontifical. Elle a été fondée en 1834, à Bignan en France, par les abbés Pierre Noury et Yves-Marie Coëffic, ainsi que par Perrine Samson (mère Sainte-Angèle), accompagnée de quatre autres jeunes filles. La congrégation prend alors le nom de « Filles de Jésus de Kermaria ». Dès le début du 20e siècle, les événements politiques français et des lois antireligieuses affectent la communauté d’enseignantes qui se voit expulsée de ses écoles. Les soeurs sont désormais contraintes à s’exiler. Lire la suite…

Source de l’image:dominicains.ca

Dominicains du Canada (O.P)

Les Dominicains canadiens font partie de l’« Ordre des frères prêcheurs ». L’ordre a été fondé le 22 décembre 1216 par le prêtre espagnol Dominique de Guzman. Il appartient à la catégorie des ordres mendiants. Les Dominicains sont environ 6000 frères dans le monde, répartis à travers 49 provinces régionales, sous la houlette à Rome du 86e supérieur général, appelé Maître de l’Ordre, dans la succession de saint Dominique. Lire la suite…