Premier dimanche de l’Avent (Année C) : Commentaire biblique missionaire 

L’exhortation de l’apôtre saint Paul, dans la deuxième lecture, résume bien l’engagement des fidèles dans le temps présent de l’attente du Seigneur : « Que le Seigneur vous donne, entre vous et à l’égard de tous les hommes, un amour de plus en plus intense et débordant […],Et qu’ainsi il affermisse vos cœurs, les rendant irréprochables en sainteté devant Dieu notre Père, lors de la venue de notre Seigneur Jésus avec tous les saints » (1Th 3,12-13). Ce sont les paroles de la première lettre de saint Paul aux Thessaloniciens qui, selon l’avis partagé des exégètes, est le tout premier texte écrit du Nouveau Testament et qui est daté des environs des années 50, c’est-à-dire juste vingt ans après le départ du Christ. L’anticipation du retour du Seigneur était donc très forte parmi les premiers chrétiens, notamment ceux de Thessalonique, dans le nord de la Grèce, l’une des premières villes européennes évangélisées par Paul et ses compagnons lors de ses premiers voyages missionnaires. 

Lire la réflexion

Réflexion sur la dimension missionnaire de la vie des prêtres 

« Dieu, le seul Saint, le seul Sanctificateur, a voulu s’associer des hommes comme collaborateurs et humbles serviteurs de cette œuvre de sanctification. Ainsi, par le ministère de l’évêque, Dieu consacre des prêtres qui participent de manière spéciale au sacerdoce du Christ, et agissent dans les célébrations sacrées comme ministres de celui qui, par son Esprit, exerce sans cesse pour nous, dans la liturgie, sa fonction sacerdotale ».

(Conc. Vat. ii, Décret sur le ministère et la vie des prêtres, Presbyterorum Ordinis, 5)

Lire la réflexion

Réflexion sur la dimension missionnaire de la vie des laics 

« Les domaines où les laïcs sont présents et exercent une action missionnaire sont trés étendus. Le premier de ces domaines, “ c’est le monde vaste et complexe de la politique, de la vie sociale, de l’économie” (PAUL VI, Exhort. ap. Evangelii Nuntiandi, n. 70), sur le plan local, national et international. À l’intérieur de l’Église, on trouve divers types de services, de fonctions, de ministères et de formes d’animation de la vie chrétienne ».

(Jean-Paul II, Lettre Encyclique, Redemptoris Missio, n. 72)

Lire la réflexion

Réflexion sur la dimension missionnaire de la vie consacrée 

Les instituts de vie contemplative, par leurs prières, leurs œuvres de pénitence, leurs épreuves, ont une très grande importance dans la conversion des âmes, puisque c’est Dieu qui envoie à notre prière, des ouvriers dans sa moisson (cf. Mt 9, 38), ouvre les cœurs des non-chrétiens pour qu’ils écoutent l’Évangile (cf. Ac 16, 14) et rend féconde dans leurs cœurs la parole du salut (cf. 1 Co 3, 7). Lire la réflexion

les défis missionnaires de l’Église

Le père Gilles Routhier doyen de la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval a aimablement accueilli la rédaction de la revue Univers entre deux rendez-vous pour parler notamment sur les défis missionnaires de l’Église et sur le Concile Vatican II, sujet de prédilection de l’illustre théologien québécois. Lire l’entrevue.

le défi du multiculturalisme

Pour le père Oscar Martínez, responsable du Département de mission au diocèse de Valencia (Venezuela), le multiculturalisme est un phénomène en constant mouvement qui demande d’accepter l’autre comme il est. Mais, comme il nous le démontre, les défis missiologiques sont plus complexes lorsqu’il s’agit de l’évangélisation dans une culture urbaine.  Lire la suite.

la voie royal de l’Évangélisation

La revue Univers a eu l’honneur d’accueillir Mgr Luigi Bonazzi, nonce apostolique au Canada depuis décembre 2013, qui a participé au Conseil national des Œuvres pontificales missionnaires (OPM) au Canada francophone. Fort de son expérience comme représentant du Saint-Siège dans des pays tels que Trinidad et Tobago, le Mozambique, l’Espagne ou bien les États-Unis, Mgr Bonazzi   parle lors de cette entrevue d’une dimension chrétienne qui lui est chère: la communion. Lire l’entrevue.

L’évangile de la famille comme moteur de la nouvelle évangélisation

Le Synode de la Famille, a suscité beaucoup d’intérêt dans les médias du monde entier. Et pour cause : plusieurs des sujets abordés demeurent très sensibles : crises et difficultés des familles – chrétiennes ou autres –  dans le contexte moderne, les divorcés remariés (ou non), les mariages mixtes, civils et les conjoints de fait (cohabitation), la question de l’accès aux sacrements en cas de situations irrégulières et, enfin, la place des personnes homosexuelles dans l’Église.

Mais, au final, que nous a appris la réflexion synodale sur l’Église dont rêve François et, plus particulièrement, sur la situation et le rôle de la famille chrétienne aujourd’hui en matière d’évangélisation ? Lire la suite.