Dialogue avec le Judaïsme

Le judaïsme est, chronologiquement, la première des grandes religions monothéistes. Elle remonte à Abraham qui a quitté sa terre natale d’Ur en Chaldée pour aller vers le pays que Dieu lui donnera. Après une longue histoire qui inclue la captivité en Égypte, celle de Babylone et l’attente d’un messie qui viendrait le délivrer. La Bible (Ancien Testament) nous donne une bonne description de ce que cette religion a été.

Le Judaïsme

Période biblique

Les alliances :   Noé et l’arc-en-ciel   (Genèse, chapitres 6 à 9)

                              Abraham et la circoncision (Genèse, chapitre 17)

                              Moïse et les commandements (Exode, chapitre 20)

Noé est un personnage pré-juif. L’alliance que Yahvé fit avec lui était universel, Dieu déposait son arc sur la terre et promettait de ne plus s’en servir contre l’humanité. Il n’y aurait plus de déluge.

Avec Abraham, ce fut une alliance dans la foi. Dieu fait des promesses presque invraisemblables et finalement elles se réalisent. La circoncision devient un signe dans la chair de cette appartenance à Yahvé. Ce rite deviendra une condition pour être amis de Dieu. On parlera même de circoncision du cœur comme expression de conversion.

Sur le mon Sinaï, Moïse reçut les tables des commandements et fit réaliser au peuple que c’était une réponse nécessaire du peuple à ce Dieu qui les guidait et les prenait sous sa protection préférentielle.

Les rois et les prophètes: prières, culte et psaumes

Pendant toute l’histoire d’Israël, le culte s’organisa autour des rois et des prophètes. Le culte du temple s’établit. De nombreuses coutumes virent le jour et on développa un grand sens de religion-nation. Les psaumes devinrent les prières les plus importantes de la religion.

La déportation à Babylone et le retour pour une reconstruction du temple et une réorganisation de la nation dans une situation de compromis entre indépendance et soumission au roi de Babylone, c’est la fin de l’histoire biblique du peuple juif.

La torah écrite et orale  (613 préceptes)

La torah comprend d’abord les cinq livres du pentateuque, ensuite les autres livres de l’ancien testament puis des traditions et interprétations de la Bible. Ces prescriptions de la loi concernent toutes sortes de choses comme des restrictions alimentaires, des règles de modestie et de pudeur, des directives vestimentaires, des rites et cérémonies religieuses et beaucoup d’autres choses. Même les Juifs d’aujourd’hui ont continué de respecter cette torah dont plusieurs préceptes sont d’origine biblique mais plusieurs viennent d’autres traditions juives.

Période postbiblique

Nous connaissons tous ce qui est arrivé en 70 après Jésus-Christ. Il y a eu le siège de Jérusalem et la destruction du temple. Ce fut le début d’une autre ère pour le peuple juif et sa religion. Le temple avait été le centre du culte et de la religion. Il fallait maintenant s’organiser autrement. Les Juifs ont été dispersés un peu partout dans le monde. En chaque endroit il y a eu une histoire particulière avec du positif et aussi du négatif. La diaspora juive s’est répandue dans le monde entier et a parfois été soumise à de grandes persécutions. Pendant les croisades, il y a eu un grand sentiment anti-juif et de grandes persécutions ont fait souffrir ce peuple que pourtant Dieu a choisi.

La Shoah est cependant la pire chose qui a pu arriver à ce peuple. Pendant la seconde guerre mondiale, Hitler voulait détruire tous les Juifs. Ce fut une grande période d’antisémitisme. Comme toute forme de racisme, c’est basé sur un égocentrisme exagéré, sur un manque de connaissance psychologique, historique et même biologique. Les millions de Juifs qui sont disparus dans les camps de la mort méritent que nous portions respect à leur mémoire et à leurs coreligionnaires.

 Les conflits israélo-arabes qui continuent de nos jours sont aussi très regrettables. La solution n’est pas évidente. Il est certain que le dialogue et l’altruisme sont les seuls chemins qui peuvent conduire à une paix et une réconciliation.

De nos jours, il y a plusieurs orientations différentes parmi les Juifs qui sont partout autour du monde. Certains sont très conservateurs et pratiquent leur loi strictement. D’autres groupes sont plus ouverts à une certaine modernité. Enfin certains sont agnostiques et n’ont pas de pratique religieuse.

Possibilité de dialogue

Les Juifs ne font pas beaucoup de prosélytisme. Ils ne cherchent pas à attirer d’autres personnes vers leur religion bien qu’ils acceptent certaines conversions. Au plan religieux, ils forment un groupe parfois très fermé et il est difficile d’établir un  dialogue interreligieux avec eux. Certains accepteront de collaborer pour des matières de morale publique ou de bienfaisance. Dans l’ensemble, ce n’est pas facile de se mêler à eux. Ce n’est cependant pas une raison pour ne pas essayer d’entrer en contact avec eux.

En tant que chrétiens, nous devons tout de même les respecter, ils sont nos ancêtres dans la foi. Il convient d’admirer la persévérance des Juifs dans leur foi. Ils tiennent bon depuis bien des siècles.

Bon voisinage et charité doivent toujours exister.

Patience et respect sont les conditions premières pour rendre un dialogue possible.

Symboles du judaïsme

L’étoile de David est parfois appelée bouclier de David. Ce serait probablement la forme du sceau de Salomon. C’est actuellement utilisé sur le drapeau et dans les différents dessins qui se rapportent au pays d’Israël ou au peuple juif.
Le chandelier à sept branches qui rappelle celui qui était placé dans le temple de Jérusalem est aussi utilisé très souvent comme symbole du judaïsme. Ce chandelier est décrit en différents endroits dans la Bible comme dans Exode 25, 31 – 40.  Le dessin reproduit ici est stylisé et ne correspond pas nécessairement à tous les détails donnés dans la Bible.