Soeurs missionnaires

Notre-Dame des Anges (m.n.d.a.)

 

Fondation jusqu’à aujourd’hui

Congrégation missionnaire fondée en 1922, par Anne Marie Florina Gervais (mère Marie-du-Sacré-Coeur) et Chan Tsi Kwan (mère Marie-Gabriel) à Sherbrooke au Québec, Canada.

Le premier noyau de la Congrégation des Soeurs missionnaires de Saint-Paul d’Orient, dont le nom fut changé par la suite pour Soeurs missionnaires de Notre-Dame des Anges, a pris naissance en 1919 à Lennoxville avec la bénédiction de Mgr Paul Larocque.

Aujourd’hui, les Missionnaires de Notre-Dame des Anges sont encore bien vivantes en Afrique, en Amérique du Sud et surtout en Asie. Elles sont quelque 130 à assurer une bienveillante présence dans 11 pays du monde. Le juvénat se trouve maintenant au Pérou, et ce sont huit soeurs originaires de huit pays différents qui en ont la charge. Les religieuses ont acquis un art de vivre en communauté fraternelle dans le partage des tâches et l’appui mutuel qui les rendent proches de la vie des gens.

Mission globale

Les Missionnaires de Notre-Dame des Anges poursuivent l’oeuvre d’évangélisation et de construction d’une Église locale, en répondant aux besoins du milieu. L’engagement missionnaire se réalise dans le service auprès des plus pauvres et de ceux qui n’ont pas encore entendu parler du message de Jésus-Christ. Les membres de la communauté demeurent attentives aux appels de l’Église. Elles réalisent leur vocation à travers leur formation de religieuses, de catéchistes, d’apôtres laïcs, ainsi que dans les services d’éducation et dans les oeuvres médicales et sociales.

Spiritualité et charisme

La spiritualité vécue chez les Missionnaires Notre-Dame des Anges est mariale et d’inspiration franciscaine. Leur apostolat s’accomplit dans diverses activités et services d’Église, d’évangélisation et de catéchèse, de l’enseignement en général, des soins aux malades, de la promotion de la femme. Elles accordent la plus grande importance au dévouement par amour et veillent à ce que la charité soit vécue et perçue dans le service.

Mission ad gentes

Les Missionnaires de Notre-Dame des Anges poursuivent leur apostolat missionnaire dans 11 pays : Brésil, Pérou, Chine, Hong Kong, Macao, Philippines, Vietnam, Japon, Rwanda, Tanzanie et République démocratique du Congo. Cinq religieuses québécoises, Missionnaires de Notre-Dame des Anges, se trouvent respectivement aux Philippines, en République démocratique du Congo, au Brésil, au Pérou et au Vietnam. À titre d’exemple, en République démocratique du Congo – où a oeuvré pendant 18 ans l’actuelle supérieure de la congrégation, soeur Claire Lessard –, les religieuses travaillent dans un centre nutritionnel, un centre de santé et dans un foyer social où elles aident les femmes à prendre leur envol.

En savoir plus...

C’est ainsi qu’en 1919, sous le regard de Mgr Larocque, naissait à Lennoxville le premier noyau de la Congrégation des Soeurs missionnaires de Saint-Paul d’Orient, dont le nom fut changé par la suite en Soeurs missionnaires de Notre-Dame des Anges. Trois ans et demi plus tard, soit le 8 septembre 1922, la Congrégation déménagée sur la rue Champlain à Sherbrooke reçoit l’approbation canonique et est agrégée à la famille franciscaine. Avec Mère Marie-du-Sacré-Coeur (Florina Gervais) et Soeur Marie-Gabriel (Chan Tsi Kwan), six autres soeurs font profession, et quelques semaines après, cinq d’entre elles partent pour la lointaine province du Kwei-Chow en Chine… La congrégation des Soeurs missionnaires de Notre-Dame a été fondée initialement en vue de la mission en Chine, spécialement auprès des Chinoises. Elle s’est établie à Hong Kong en 1926. Les deux fondatrices, poussées par une illumination du Saint Esprit, comprirent qu’elles devaient aller en Chine pour améliorer les connaissances religieuses et humanistes des chinoises. Elles réunirent donc les Chinoises pour réaliser leur rêve, les formant en tant que collaboratrices de l’apostolat. C’est ainsi qu’elles commencèrent à former des religieuses, des catéchistes et des laïcs.